Les orageuses

Marcia Burnier

Cambourakis

  • Conseillé par
    23 septembre 2021

    Les orageuses, c'est une bande de filles.
    Des filles qui se sont trouvées, qui se sont reconnues.
    En elles le tonnerre gronde.
    Elles sont déchirées, blessées, brisées......
    Il n'y a qu'entre elles qu'elles peuvent parler de ce qui leur est arrivé, qu'entre elles qu'elles peuvent se comprendre, tenter de se dépasser.
    Elles ont toutes été violées.
    Elles se vengent en retrouvant les violeurs, en saccageant leurs intérieurs, en faisant naître en eux la peur, cette peur qui ne les quitte plus.
    C'est un roman, mais lu plutôt comme une succession de témoignages montrant les dégâts irréparables du viol.
    Se soutenant l'une l'autre, elles réussissent à commencer un semblant de reconstruction.
    La justice et la loi ne peuvent rien pour elles.
    C'est un sujet actuel mais permanent sur la condition de femme.
    Heureusement qu'il y a cette solidarité entre femmes (pour certaines du moins, comme c'est le cas dans ce roman) pour permettre à l'orage de s'éloigner, de cesser de les tourmenter.
    Un livre percutant, éprouvant, dérangeant et tellement réaliste.


  • Conseillé par (Libraire)
    10 août 2021

    Equilibre

    Retrouver sa sensualité après une forme de viol, quel qu'il soit :
    le projet littéraire des "Orageuses" ne se définit peut-être pas ainsi.
    Toutefois, la lecture de ce premier roman intelligent, mû par une vitalité propre, peut agir par ce qu'il éveille de bonne colère, de compréhension et de douceur.
    On suit l'organisation intime et secrète d'un groupe de filles qui se sont reconnues entre elles pour former un entre-soi réparateur, faute d'une acceptation sans gêne ni tabou de traumas qui sont eux, bien réels. Sensible, nécessaire, et sans peurs.


  • Conseillé par
    19 octobre 2020

    Les Orageuses de Marcia Burnier

    Parce qu'elles n'en peuvent plus. Des injonctions à sourire, des cuisses masculines qui s'ouvrent et s'étalent dans les transports en commun, des avis non sollicités, des insultes qui pleuvent, des gestes déplacés et des viols justifiés par une société qui questionnent les tenues vestimentaires, le degré d'alcoolémie, l'heure tardive, l'imprudence de la femme - et jamais la fabrique des violeurs.

    Il ne s'agit pas tant de vengeance, que de riposte, chez ce groupe de filles, toutes violées, par un collègue, un ami, un parent et qui, pour se réparer, décident de répliquer. Et où paradoxalement, une réappropriation de la violence permet la renaissance.

    Une écriture féroce, tout en rage, pour un premier roman intransigeant et intimiste.

    Pour poursuivre la lecture:
    Du côté fiction "Le Pouvoir" de Naomi Alderman où les jeunes filles possédent soudainement le pouvoir d'infliger un choc électrique à leurs agresseurs,
    Et du côté essai, "Une culture du viol à la Française" de Valérie Rey-Robert où l'auteur analyse les violences sexuelles, déboulonne les idées reçues et bat en brèche l'argumentaire déresponsabilisant les violeurs.


  • Conseillé par (Libraire)
    29 septembre 2020

    Un conseil d'Alexia : un premier roman formidable

    Alexia conseille de lire un premier roman formidable ! Une bande de filles dont les veines sont remplies d'une colère contagieuse et un ultime but: la justice. La justice pour elles-mêmes, pour réapprendre à vivre et à se sentir fortes, pour se réapproprier leurs corps blessés. La justice par elles-mêmes, pour que la peur change de camp et que les coupables tremblent à leur tour.


  • Conseillé par (Libraire)
    19 septembre 2020

    Quand la tempête vient...

    Comment se reconstruire après une agression ? Mia, Inès, Lucie, Nina et Flo font partie d’un groupe d’amies révoltées face à l’absence de justice et bien décidées à prendre en main leur avenir ! Il n’est pas question de vengeance ici, mais plutôt de représailles, de justice… Lancées dans des opérations de révolte vis-à-vis de leurs agresseurs, le gang de filles cherche à reprendre le contrôle et à retrouver la confiance perdue. Un texte percutant !