LA bibliographie de feu du festival Littérature, conflits, etc.

LA bibliographie de feu du festival Littérature, conflits, etc.

VENDREDI 16/10

Pourquoi brûle-t-on des bibliothèques ?
39,00

70 bibliothèques ont été incendiées en France entre 1996 et 2013. Denis Merklen, sociologue, a enquêté durant cinq ans pour tenter d'en comprendre les raisons, esquisser quelques réflexions. L'objectif n'est pas seulement de donner à voir un phénomène passé inaperçu. Il s'agit aussi d'abandonner l'idée selon laquelle ce type d'événement relève de conduites insensées, voire nihilistes. Et pour cela, le premier pas consiste à sortir les élus, les bibliothécaires et les journalistes de leur état de perplexité dès lors qu'une bibliothèque est prise pour cible: nulle recette, donc, simplement des descriptions et des analyses pertinentes sur des conflits dont la nature et la signification ne sont pas évidentes.
Comment inscrire les incendies de bibliothèques au sein de l'espace public? Comment ne pas diluer ces événements dans « la crise des banlieues »? Un livre bâti autour d'une hypothèse: c'est parce qu'elles sont situées au milieu d'un espace conflictuel que les bibliothèques se révèlent comme une institution éminemment politique.

Denis Merklen est professeur à l'université Sorbonne Nouvelle - Paris 3. Cet ouvrage est issu de son habilitation à diriger des recherches: « Politicité et sociabilité: quand les classes populaires questionnent la sociologie et la politique ».


INTERIEUR CUIR

Milady Renoir

Maelstrom

Le fond de mes choses

La civilisation me rend sourde / j’ouvre le regard j’observe les autres avancer / Je suis les ombres, grave une évidence / sur chacune de mes joues rebondies. / Les valises béantes, la mansarde déchiquetée, / j’amasse les miettes, récupère les rejets. / Pelotes de chairs sur un mur droit. / Ils montent dans les filets pendant que je creuse. / Ni vulgaire, ni banale, / quelques misérables cuirs en guise de peaux, / j’établis des nomenclatures d’assistanat, / au cas où une chute remplacerait mon immobilisme. / J’échafaude des truismes en cubes, / les décore de quelques superstitions. / La modération me rend malade, / son confort me tient en vie.


LA MUSIQUE ADOUCIT LES MORTS

Renoir Milady

Maelstrom

« Ah non, moi, j’aime pas manger chinois, c’est pas que c’est mauvais en soi, mais ils servent pas de pain. »

Aventure pluri-artistique car ce bookleg compte non seulement des illustrations mais également une véritable bande-son disponible sur myspace !


Polices !

Chiambretto, Sonia

L'Arche éditeur

13,00

Mot d'ordre, action brutale, polices de caractères, montage poétique. De la police de proximité dans les quartiers aux émeutes dans les grandes villes du monde, de la manifestation pacifique des Algériens à Paris en octobre 1961 au survol des drones sur les zones dites « sensibles », du témoignage d'une candidate au concours d'entrée au sein de la Police nationale à la patrouille d'un robot-policier dans les rues de Dubaï, POLICES ! fait s'élever une constellation de voix. Ce long poème interroge toute l'ambiguïté de notre rapport à l'autorité, sans concession.

Sonia Chiambretto marque la littérature contemporaine tant par l'originalité formelle de son écriture que par la force et l'engagement de son propos. Dans sa poésie, elle multiplie les points de vue en mêlant textes de création, témoignages et documents d'archives, pour façonner une langue brute et musicale.


Chassés de la lumière / 1967-1971
17,00

Publié la même année, en 1972, à New York, à Londres et à Paris, Chassés de la lumière a été par la suite oublié en France et pourfendu par la critique anglophone. Baldwin y achève sa radicalisation politique. Véritable récit de la crise de la suprématie blanche, Chassés de la lumière est une traversée des années 1960, de leurs luttes, de leurs espoirs ; c’est aussi la fresque amère d’une Amérique blanche agrippée à ses privilèges. Accusé d’être un ouvrage de propagande, cet essai n’a pu jouir de la reconnaissance qu’il méritait. Baldwin y renonce à la place que l’intelligentsia lui offrait — celle de l’artiste incompris par sa «communauté» — pour devenir le porte-voix d’une nouvelle génération militante. Dans Chassés de la lumière, la «question noire» est inséparable de la révolution.
Le texte est pour la première fois publié dans son intégralité.