Oh les coups de love, saison 2019/2020 <3

Jeunesse

BABIL

Carre Sarah

Éditions Théâtrales

8,00

PETITS POINTS DE VIE - 4 PIECES COURTES POUR PETITS

Verlaguet Catherine

Éditions Théâtrales

8,00

NOIRCISSE
9,50

Hiver a dix ans. Elle veut noircisser tout ce qui est moche et transporte partout avec elle des photocopies de tableaux de maîtres pour avoir de la beauté à regarder. Avec son amie June, elles sont inséparables lorsqu’elles se retrouvent l’été au bord de l’océan.

Cette année, deux garçons viennent troubler leurs jeux. L’un, Mayo, est arrivé par la mer, l’autre, Le Petit, est un gamin du village. Alors que la grande marée approche, conflits et amitiés nouvelles font des vagues dans la petite bande.

En jouant du suspense, et dans une tonalité vive et joyeuse, la pièce aborde le champ politique - nouveaux arrivants, environnement, solidarité, racismes - et des thèmes propres à la pré-adolescence - amour, courage, jalousie, exclusion, relation aux adultes.


Seuls les arbres pleurent toujours
6,50

Suzie vit avec sa mère et son père : un homme violent. Pour échapper à ces tempêtes quotidiennes, elle va se réfugier soit chez son grand-père, soit au pied d’un arbre : un saule-pleureur. Au premier qui ne voit rien de sa souffrance bien qu’il l’aime, elle ne dit rien. Au second, auquel elle prête une voix, elle parle. L’arbre l’écoute, la gronde, la console, la fait rire, l’encourage à danser. Mais rien ne change. Jusqu’au jour où éclate une tempête, une vraie.


Mamamé, suivi de l'Ancêtre

suivi de l'Ancêtre

Espaces 34

7,50

La relation d’un enfant avec une personne âgée de sa famille est au cœur de ce diptyque dont chacun des textes est autonome.

Dans Mamamé, l’enfant est en visite chez sa grand-mère, tendre, chaleureuse, et solaire. Au rythme de la journée, ils échangent sur les petits faits du quotidien. Et avec elle, l’ordinaire devient magique.

Dans L’Ancêtre, c’est un grand-père inconnu qui vient habiter dans l’appartement familial. Venu d’une autre contrée, témoin de l’Histoire, il reste silencieux et solitaire, comme le gardien d’un secret. Et avec lui, l’ordinaire devient étrange.

Ces deux pièces aux couleurs distinctes parfois se rejoignent, parfois se font écho. Il est question de transmission et d’héritage des générations. Un regard sensible et lucide sur la construction de l’identité à partir de ses racines.