Voyage aux îles de la Désolation

Voyage aux îles de la Désolation

Emmanuel Lepage

Futuropolis

  • 11 mars 2013

    Lorsqu'on propose à Emmanuel Lepage de se rendre aux Kerguelen parce qu'une place vient de se libérer sur le bateau, il a une demi-heure pour prendre sa décision. Il le sait, c'est une occasion qui ne s'offrira pas à lui deux fois et bien sûr, il accepte. Le voilà donc parti pour cinq îles proches du Pôle Sud et c'est ce voyage, ses paysages et surtout, les gens avec qui il va partager cette aventure qu'il nous fait découvrir.

    Concernant l'histoire, je vais diviser cette BD en deux parties. J'ai beaucoup aimé la première partie constituée du début du voyage et surtout de la découverte de l'archipel du Crozet. Emmanuel Lepage croque les autres passagers avec tendresse. Il parvient très bien à faire partager ce qu'est la vie à bord du bateau et l'attachement que ceux qui ont vécu sur l'archipel avant l'arrivée du bateau ressentent les uns pour les autres, et cela sans grandes phrases. C'est pudique mais très fort. J'ai moins aimé la deuxième moitié de la BD où j'ai ressenti un peu de lassitude peut-être mais où surtout les personnes ne sont pas aussi attachantes. Par contre, tout au long de cette BD, j'ai pu apprécier la qualité des dessins. Je ne suis pas une spécialiste de BD, je ne sais pas toujours parler des dessins, mais ce mélange de dessins en noir et blanc et de magnifiques pastels, qui ont eux été dessinés sur place, m'ont charmée. La mer et ces hommes et femmes y sont sublimes. Disons pour résumer que très clairement, j'ai préféré les dessins à l'histoire, et que j'ai plutôt apprécié cette BD comme une suite d'aquarelles.